L’histoire du VTT

La naissance du VTT est beaucoup plus récente que ce qu’on pourrait penser. On peut en effet dater la création des vélos tout terrain durant les années 70. Avant cela, des vélos étaient déjà utilisés pour faire du hors-piste mais il faudra attendre l’arrivée du VTT pour avoir un vélo réellement adapté à cette pratique.

Tom RitcheyLes premiers VTT sont créés par des passionnés qui vont modifier des vélos de type Cruiser déjà existants pour pouvoir les utiliser dans les montagnes de Californie. Des courses y seront organisées. Joe Breeze est considéré comme étant la première personne à avoir fabriqué des VTT de manière artisanale. C’est seulement en 1979 que sera lancée la première marque de VTT sur l’initiative de Tom Ritchey : la marque MountainBikes.

Moins de dix ans après, en 1987, sont organisés les premiers championnats du monde, bien que ceux-ci ne deviendront officiels qu’en 1990.

En France, les premiers VTT viennent du Canada, ils sont présentés aux Français en 1983. Une première course, la Roc d’Azur, est organisée dès l’année suivante, année durant laquelle des VTT français commencent à être produits, notamment par le constructeur automobile Peugeot ou encore par MBK. En 1988, l’Association française de cyclisme intègre en son sein l’association française de Moutain Bike.

Il faudra pourtant attendre 1996 pour que le VTT devienne une discipline olympique avec le cross country durant les jeux olympiques d’Atlanta. Avec de nombreuses nouvelles disciplines mises en avant grâce à des courses régulières partout à travers le monde, la pratique du VTT est devenue un sport aux multiples facettes. Pour répondre à la polyvalence des besoins selon les disciplines, les VTT n’ont eu de cesse de se développer et de s’améliorer. Chaque vélo peut ainsi s’adapter à la discipline dans laquelle il sera utilisé : tantôt plus ou moins lourd, avec ou sans selle, avec ou sans amortisseurs etc.